27 février 2017

L'activité de l'Etna monte en flèche! (Mis à jour x3)

Voilà un belle petite surprise ce soir, avec une activité éruptive qui a prend un tournant que l'on attendait plus: après plusieurs semaines d'une petite activité strombolienne, voilà que l'éruption devient plus soutenue sur l'Etna. 
Si l'on en croit le tracé du trémor la situation a brusquement changé vers 18h TU. C'est en effet à ce moment-là qu'il commence à monter rapidement, comme au départ des phases paroxysmales précédentes.

Evolution du trémor au cours de la semaine écoulée. Image: INGV

En surface la situation a évolué de concert: les petites explosions ont laissé place progressivement en cours d'après-midi à une activité bien plus soutenue, mais il semble que c'est bien juste avant 18h00 TU que l'activité a brusquement changé de régime. Bien que le stade de fontaine de lave n'ait pas été atteint, même si ce n'est pas loin, les explosions sont maintenant fortes et extrêmement rapprochées. Le site de éruption est toujours le col qui sépare l'Ancien et le Nouveau Cône Sud-Est. Vous pouvez suivre cette activité en live grâce à ce lien.

Dès 17h50 TU, c'est-à-dire dès le moment où l'activité "bascule" vers une plus grande intensité, une coulée de lave a commencé à faire son apparition. Elle descend du col, où un petit cône commençait à grandir en résultat de l'accumulation des fragments projetés par l'activité strombolienne, en direction du sud. C'est une coulée qui a progressé plutôt rapidement au début de sa formation mais qui, très vite, a ralenti: elle ne progresse actuellement quasiment plus.

L'activité explosive et la coulée de lave vus en infrarouge depuis la Montagnola (versant sud). Image: INGV

Situation à suivre, ais-je besoin de l'écrire?

Mise à jour, 28 février, 06h51

Le trémor a entamé, peu après la mise ne ligne de ce post, une légère baisse, qui a rapidement cessé pour laisser place à un stabilité. Il n'est pas très intense, et est produit par une activité strombolienne soutenue, mais que l'on ne peux pas comparer aux exceptionnelles phases paroxysmales des années précédentes.. La coulée n'a pas cessé d'être alimenté mais, comme hier soir, le débit est extrêmement faible. Difficile de dire si elle progresse toujours ou pas en aval, mais son front reste suffisamment chaud pour être vu par la caméra thermique installée à Nicolosi.
La coulée de lave vue depuis la Montagnola. Image: INGV

Le front de la coulée vu depuis Nicolosi, en imagerie thermique. Image: INGV



Mise à jour 28 février, 09h00

Juste une très rapide mise à jour avant d'aller au travail: on voit très bien le petit cône qui grandit, dont j'ai parlé plus haut.

Le Sud-Est est maintenant cône à trois têtes. Images: Radiostuio7

Mise à jour, 28 février, 21h05

L'activité reste très très intense au sommet du Cône Sud-Est. Bien qu'il n'y ait qu'une seul évent éruptif, le sommet du Nouveau Cône Sud-Est a aussi été le siège de manifestations importantes en cours de journée, qui se sont limitées toutefois à des émissions de cendres intermittentes.

La situation telle que vue par une webcam installée au Monte Frumento Supino. Image: Radiostudio7
La coulée de lave continue, de son côté, à progresser très lentement en direction du sud et du Monte Frumento Supino.



Le trémor, de son côté, connait de nouveau une hausse, mais progressive pour le moment.
Une belle, et même très belle, éruption!

Sources: INGV; Radiostudio 7; Boris Behncke

13 commentaires:

  1. Génial ! L'Etna prend la suite de la Fournaise... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, un très beau passage de témoin :)

      Supprimer
  2. Comme chaque fois L'Etna attire le regard sur la Bocca Nova , et c'est le nouveau cône S.E. qui pète. En tout cas très jolie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dom67. Pas tout à fait à chaque fois: faut-il rappeler l'exceptionnelle activité de la Voragine fin 2015? :)

      Supprimer
  3. L'Etna a enfin daigné nous offrir son premier spectacle de l'année. Voici un lien ou l'on peut voir l'éruption en live d'un peu plus près: http://www.radiostudio7.it/webcam.asp?web=11&id=11

    RépondreSupprimer
  4. Très belle activité! Se dirigerait t'on vers un nouveau-nouveau cône SE ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Unknown. Personnellement, pour des raisons de simplicité, et parce que finalement on assiste depuis les années 70 à l'édification du Cône Sud-Est, je verrais bien que soient arrêtées les dénominations "Ancien" et "Nouveau" puisque la zone de séparation est le siège de l'activité.
      Je verrais bien Cône Sud-Est (comme avant) avec "évent est", "évent ouest" et "évent central" pour des trois zones qui ont été historiquement actives.

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Sur la vidéo (très sympathique par ailleurs), je trouve l'avancée de cette coulée assez étonnante. La lave ne semble pas du tout canalisée et avance non pas à un front mais quasiment à tout endroits. Dans son avancée, elle fait ainsi plus pensée à une coulée de boue...

    Bonne journée,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ludovic.
      C'est vrai: il semble qu'il s'agit d'une lave plutôt visqueuse, émise à faible débit et sur une zone à pente faible et régulière: tout ce qu'il faut pour s'étaler!. La vidéo de Boris Behncke https://www.youtube.com/watch?v=o1_T8riMmkI montre bien ça. Si elle continue sa progression elle va de toutes manières se chenaliser. Le problème c'est que la webcam qui a permis de faire le time-lapse est en rade depuis hier soir....pas de chance!

      @+ et bonne journée aussi

      Supprimer
    2. Re,

      Sur la vidéo d'Antonio Zimbone que tu as partagé sur tweeter, les émissions de cendres semblent provenir du NCSE, non de l'évent explosif.

      Supprimer
    3. Re Re.
      Tout à fait, comme décrit dans le post par ailleurs :)

      Supprimer
    4. Exact ! C'est ce qu'on appelle "avoir la tête dans le guidon".

      Excuse moi. ;)

      Supprimer