22 décembre 2016

Nouvelle explosion puissante sur le volcan Bogoslof (mis à jour 24/12 x3)

Ah, les vacances c'est plus c'que c'était! :)
Il semble que l'activité explosive détectée avant-hier soir n'a été effectivement que le précurseur d'une activité plus soutenue. C'est en tout cas ce que suggère la seconde explosion qui s'est produite cette nuit vers 1h20 TU (17h20 heure locale) et qui a de nouveau été détectée via les données de plusieurs satellites d'une part, mais
aussi sur les données sismiques d'instruments installés pour surveiller d'autres volcans proches, en particulier  Okmok et Makushin.

Cette seconde phase explosive a été un peu plus intense que la précédente: le panache s'est élevé un peu plus haut, avait une charge en cendres nettement supérieure, car le panache ne s'est dissipé que très difficilement (c'est d'ailleurs toujours en cours au moment de la rédaction de ce post) et l'activité qui l'a formé à duré plus longtemps, au moins une demie-heure.


Développement du second panache de cendres du Bogoslof, le 21 décembre au soir. Images: Himawari 8, via NOAA-CIMSS


Ce panache est actuellement emporté vers le nord et n'a pour le moment pas été suivi de nouvelle explosion. Bien entendu le niveau d'alerte aviation a été immédiatement élevé au rouge à nouveau par l'Alaska Volcano Observatory

Cette activité reste à suivre de près, évidemment.

Mise à jour, 23 décembre, 07h23

L'AVO a publié une image intéressante leur permettant de comparer la morphologie de l'île avant et après les explosions récentes. Il se trouve qu'elle a visiblement été sensiblement retouchée par cette activité, dont l'évent est sub-aérien (sous-marin mais sous une faible épaisseur d'eau). D'importants dépôts ont créé une nouvelle île par accumulation au nord-est de l'île principale, et recouvert une bonne partie de ses côtes sud-ouest et sud-est. LE plus impressionnant toutefois est la disparition pure et simple d'une portion de l'île située entre les 3 dômes visibles (1992-1927-1876), zone marquée d'un "-" roches  qui ont été pulvérisées et redistristribuée pour former une partie des zones notées "+".

Les changements de la morphologie de l'île tels qu'observés par l'AVO. Image: AVO/USGS

Mise à jour 23 décembre, 22h58

Une troisième explosion a eu lieu aujourd'hui à 18h30 TU environ d'après les informations fournies par l'Alaska Volcano Observatory. Elle a été moins puissante que la précédente, et n'est pas parvenue à passer la barrière stratosphérique qui,  à cette latitude avoisine les 10 km (7-8 km aux pôles, 20 km environ à l'équateur). Du fait de la présence de masses nuages importantes, elle n'a pu être detectée par satellite, mais des chutes de cendres ont été décrites sur un bateau des gardes-côtes croisant à proximité. Les marins ont par ailleurs visible vu des projections de blocs et cendres: peut-être y aura-t-il bientôt des images!!! Le niveau d'alerte aviation est, bien entendu, repassé au rouge. Il est possible que la sismicité liée à cette explosion ait été detectée par les instruments qui surveillent le volcan Okmok voisin. Cela demande toutefois confirmation, même si l'AVO a indiqué lui-même dans un post précédent qu'une partie de la sismicité pouvait être suivie par ces appareils. Un élément perturbateur de la lecture des sismogrammes est l'approche d'une perturbation importante, accompagnée de forts vents; Les vagues et le vent lui-même génèrent en effet des vibrations du sol dont une partie est detectée par les sismomètres.


Diagramme RSAM (mesure de l'amplitude du trémor) du volcan Okmok: on note un pic dans le créneau horaire de l'explosion. La hausse précédent ce pic pourrait être du à l'approche d'une perturbation atmosphérique (à confirmer). Image: AVO/USGS

Mise à jour, 24 décembre, 12h56

L'AVO a bien publié quelques photos du Bogoslof. La première a été prise d'un avion, le jour de la première explosion (le 20 décembre donc), au moment où elle se déroule. On voit un imposant panache, chargé en eau, qui confirme bien le rôle de l'eau dans cette affaire. Le contre-jour ne permet malheureusement pas d'avoir des détails plus précis, notamment sur ce qu'il se passe au niveau de l'évent éruptif, mais la vue est impressionnante.

Le panache de "vapeur" au moment de l'explosion du 20 décembre. Image: Paul Tuvman, via AVO/USGS

L'autre image est bien plus impressionnante. Elle a été prise au moment de l'explosion du 22 décembre, la plus importante de cette crise pour le moment. Elle montre, entre les nuages, l'imposant et très volumineux panache de cendres, en train de s'élever dans les airs. Cette image a été prise depuis la petite ville d'Unalaska, située à une centaine de kilomètres de distance à l'est. Le relief enneigé qui masque en partie la vue est le volcan Makushin.

Le panache de cendres de l'explosion du 22 décembre. Image: Lynda Lybeck-Robinson, via AVO/USGS

Les volcanologues ont retravaillé les données, en particulier sismiques et infrasonores, qui ont précédé les explosions. Ils ont pu identifier les signes, vraisemblablement faibles vu l'éloignement des appareils, qui ont précédé cette activité: les plus anciens remontent au 12 décembre. Par ailleurs il n'est pas exclu que des explosions, modérées, se soient produites le 16 et 19 décembre.

Une image du satellite SENTINEL 2 prise le 14 décembre montre qu'effectivement une activité était déjà présente ce jour-là: un imposant dégagement de "vapeur"*  forme un panache bien blanc. On peut aussi voir, tout autour de l'île, une tâche colorée, verdâtre, qui rappelle ce qui est observé lors de toutes les éruptions sous-marines (El Hierro (2011-2012), Jebel Zubair (2013), Nishinoshima (2013-2015) etc.): elle pourrait donc être due à l'activité en cours.

Un imposant panache de "vapeur" monte du nouvel évent du Bogoslof. Image: données Sentinel 2/ESA/Copernicus; Composition: Culture Volcan

Joyeux Noël à toutes et à tous!

* vapeur entre guillemets car ce que l'on voit n'est pas de la vapeur d'eau (invisible) mais des microgouttes d'eau liquide, formées par la condensation de la vapeur.


Sources: AVO/USGS; Himawari 8-NOAA/CIMSS; VAAC d'Anchorage; SENTINEL 2 - ESA/Copernicus

6 commentaires:

  1. Bonjour,votre site est très instructif,et j'adore ca et voir ce qui ce passe sur les volcan du monde vous etes le seul surement a le faire.
    Cependant j'avais une question,les volcans autour de la plaque pacifique sont de plus en plus nombreux depuis le début 2016 surtout en Amérique du sud,n'était-ce pas les prémisses de quelque chose?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sebastien. Il n'y a pas d’augmentation particulière de l'activité volcanique en Amérique du Sud, pas de soucis :)

      Joyeux Noël!
      CV

      Supprimer
  2. Est-ce la conséquence des gros séismes survenus dans le Pacifique , Ceinture de Feu, ces derniers temps ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour PHilippe-Arnaud. Il ne semble pas y a voir de lien directe non.

      Joyeux Noël :)

      CV

      Supprimer
  3. Bonnes fêtes à vous et merci pour ce blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir. Merci et bonnes fêtes à vous aussi :)

      Supprimer