22 septembre 2016

Un point sur l'activité des volcans Dukono, Klyuchevskoy et Turrialba

Dukono, Indonésie, 1335 m

L'activité sur celui qui est l'un des volcans les plus actifs du l'archipel Indonésien ces dernières années, continue et ne semble pas perdre en intensité. C'est vraiment une activité tout à fait impressionnante, de par sa stabilité dans le temps et son intensité.

Vue depuis l'espace on voit qu'il s'agit d'une activité plutôt soutenue, de par la présence quotidienne d'un panache de cendres, qui s'étire presque tous les jours sur plusieurs dizaines de kilomètres. Je serais d'ailleurs curieux de voir s'il y a une estimation du volume de cendres émis depuis que cette crise a débuté. D'ailleurs quand a-t-elle commencé?
Si l'on s'en réfère au Global Volcanism Program, l'activité actuelle est en fait dans la continuité d'une activité éruptive plus ou moins permanente depuis 1933. Des données du PVMBG suggèrent qu'il pourrait y avoir eu une pause (mais il pourrait s'agir, au moins en partie, d'un déficit d’observation aussi), entre 1995 et 2003. On peut toutefois partir de l'idée selon laquelle l'activité visible actuellement a débuté en 2003, puisqu'il semble y avoir des rapports plus réguliers depuis cette année-là et tous font état de grondements et d'émissions de cendres parfois importantes, quelque chose de similaire à ce qui se déroule actuellement.

Les émissions de cendres presque constantes, et les projections de (plutôt rares) bombes et blocs, construisent progressivement un cône au fond du cratère actif, appelé Malupang-Warirang. Ce dernier est bien visible sur cette vidéo, prise récemment mais la date n'est pas précisée.


Vidéo à comparer avec celle-ci, prise fin septembre 2015.




Sources: Merci à Shérine France pour le lien vers la vidéo; Global Volcanism Program; PVMBG

Turrialba, Costa-Rica, 3340 m

Le pic d'activité qui a débuté le 19 septembre ne s'atténue que très progressivement. Après la dernière grosse émission de cendres du 19 après-midi, l'activité s'est manifestée de manière différentes, sous la forme de bouffées de cendres successives, formant des panaches hauts de quelques centaines de mètres, rapidement dispersés.


Petite émission de cendres au matin du 21 septembre. Image: OVSICORI-UNA

Cette activité persistante s'accompagne de petites chutes de cendres et d'odeurs parfois importantes de soufre dans la Vallée Centrale, située à l'ouest du volcan, et dans la quelle se niche la capitale San José.

Source: OVSICORI-UNA


Klyuchevskoy, Russie, 4835 m

Quelle éruption fantastique que celle qui se déroule depuis le début d'année sur ce volcan! Plutôt stable, alimentant à gros débit plusieurs coulées de lave simultanément. on comprend comment un statocône aussi immense à pu se former en l'espace de 7000 ans seulement!
Une image satellite prise par LANDSAT 8 le 10 septembre permet d'avoir une localisation précise des coulées et l'organisation des champs de lave du versant sud-ouest et du versant est. On peut aussi y estimer la longueur des coulées à cette date: environ 870m pour celle du versant ouest, plus de 100m pour celles du versant est.

Les coulées de lave multiples qui éclairent les versant sud-ouest et est du Klyuchevskoy. Image: LANDSAT8/NASA-USGS

Ces tailles plutôt courtes malgré une alimentation plutôt soutenue et stable s'explique en premier lieu par la forte pente du stratocône, qui provoque l’effritement continu du front des coulées, qui partent en constantes avalanches de blocs. Ce phénomène est bien visible sur cette belle photo de la coulée du versant sud-ouest, prise soit fin août, soit début septembre. On y voit aussi l'incandescence de l'activité strombolienne au sommet, et le reflet des coulées du versant est.

La coulée du versant sud-ouest et ses avalanches de blocs. Image: Vladimir Voychuk

Il ne faut toutefois pas croire que seules les coulées restent présentes: le sommet est toujours agité par une activité explosive irrégulière, qui forme de temps en temps des panaches très chargés en cendres qui, parfois, laissent place à des bouffées blanches, chargées de vapeur d'eau.

Un panache de cendres laisse brusquement place à une bouffée chargée de "vapeur" d'eau. Image: IVS-FEB-RAS

Sur cette autre image, prise le 03 septembre dernier, on voit non seulement les diverses coulées du Klyuchevskoy, mais on devienne au loin, vers l'arrière droite, une incandescence sur le dôme actif du Sheveluch et ses avalanches de blocs et, en premier plan à gauche, dans la silhouette pointue du Kamen, un spot incandescent qui marque l'emplacement des fumerolles à haute température qui s'échappent du dôme (inactif pour l'heure) du Bezymianny.

Trois volcans actifs du nord du Kamchatka. Image: Roman Melnyk

Sources: IVS-FEB-RAS; LANDSAT 8/NASA-USGS; Photo Kamchatka

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire