2 juin 2015

L'éruption du volcan Wolf semble se poursuivre

Tout cela n'est pas très clair en ce 02 juin et c'est une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse claire, mais c'est ce que suggéraient encore hier les données envoyées par le capteur GOME2, embarqué sur le satellite Metop. En effet il permettait de percevoir des concentrations toujours anormales de SO2 dans l'atmosphère, anomalie déployée à partir du volcan Wolf et s'étalant sur
environ 1200 km à l'ouest, signal tout à fait compatible avec une activité éruptive en cours (en tout cas au moment où le satellite à fait sa récolte de données sur la zone...).

Anomalie de SO2 du volcan Wolf, 01 juin 2015
La tâche colorée marque la zone de concentrations anormales en SO2. Image : SACS

Le détail de l'éruption n'est toutefois pas disponible car il n'y a tout simplement pas de suivi régulier au sol.
Les données du MODIS ne sont pas non plus d'une grande aide: le satellite à pu capter des signaux thermiques forts depuis le début de l'éruption, et en particulier le 28 mai, jour où les coulées de lave sont entrées dans le Pacifique. Les jours suivants ce signal semble avoir été plus restreint alors même que les gardes du parc naturel ont, le 30 mai, réalisé un nouveau survaol de l'édifice et ont pu voir que la lave entrait toujours dans le Pacifique.

Coulées de lave du volcan Wolf, 30 mai 2015
Les coulées de lave entraient toujours dans les eaux du Pacifique le 30 mai. Image : Parc National des Galapagos
 
Hier, il n'était même pas présent, ce qui ne signifie pas qu'il n'y a plus d'activité: les nuages ou le passage de la lave en tunnels par exemple, peuvent empêcher le rayonnement infrarouge de parvenir jusqu'au satellite.

Signaux thermiques du volcan Wolf, 31 mai 01 juin 2015
Pas de signal thermique fort hier sur les données du capteur MODIS. Images : MODIS/NASA


Le MIROVA par contre continue de percevoir des signaux thermiques dont l'intensité varie avec le temps, probablement là encore en raison de la couverture nuageuse. Mais la présence de tels sinaux va aussi dans le sens d'une éruption qui se poursuit.

Signaux thermiques du volcan Wolf, 30 mai 02 juin 2015
Les signaux thermiques captés par le MIROVA entre le 30 mai et le 02 juin. Sur les images des 31 mai (04:30), 1er juin (15:55) et 02 juin on aperçoit sous le signal thermique principal, un signal plus faible: ce sont les coulées du premier jour en cours de refroidissement. Image: MIROVA
En partant du principe que le signal thermique est assez fort pour être compatible avec une éruption en cours, la position de l'anomalie thermique du 02 juin (image en haut à gauche) suggère que la lave arrive toujours à proximité de la côte, donc peut-être dans le Pacifique.

Voyez qu'on est un peu dans le vague, mais en attendant d'avoir plus d'informations, je vous propose cette jolie petite vidéo (dont les images ne sont pas datées mais que je soupçonne d'être du 28 mai) que partage le Parc National des Galapagos.


Video del día que la lava llegó al mar, proporcionado por los guías abordo del National Geographic Endeavour
Posted by Parque Nacional Galapagos on lundi 1 juin 2015


Et une image haute résolution partagée par le NASA EArth Observatory, qui montre justement la coulée du 28 mai, toujours, mappée sur Google Earth par votre serviteur, pour la replacer dans une topographie générale.

Coulée de lave du volcan Wolf vue de l'esapce, 28 mai 2015
La coulée de lave entre dans l'océan Pacifique, le 28 mai 2015. Image : NASA Earth Observatory

 Source: Parc National des Galapagos; MODIS; SACS; NASA EO.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire