18 décembre 2016

L'activité de l'Erta Ale vraiment très élevée!

Des informations en provenance d'Ethiopie, et qui m'ont été transmises par un lecteur assidu, indiquent en effet que l'activité de l'Erta Ale reste non seulement élevée, mais a atteint un niveau très important, au moins similaire à ce qui s'était produit en 2004, 2011 et 2012-2013, peut-être même aussi élevé que ce qu'elle était dans les années 70!
Comment l'activité pourrait-elle être plus intense que celle décrite dans le post précédent la concernant? Et bien si deux sites étaient actifs dans la caldera simultanément par exemple. Ce qui ne serait pas une situation inédite en réalité, loin de là. Car si le lac de lave qui occupe le cratère sud est maintenant mondialement connu et régulièrement visité le cratère nord, qui a été lui aussi occupé par un lac de lave jusque dans les années 70, mais qui n'est maintenant le siège d'une activité éruptive qu'assez rarement, l'est beaucoup moins.

Or une image LANDSAT 8 réalisée le 09 novembre à partir de diverses longueurs d'onde, dont l'infrarouge thermique, mettent en évidence qu'il y a en effet actuellement deux zones actives: les Pit Crater Sud et Nord, justement.

Deux zones dans la caldera, en l'occurence les deux cratères historiquement actifs, émettent actuellement des rayonnements thermiques intenses. Image: LANDSAT 8 - NASA/USGS

Il n'est pas rare de voir une activité se mettre en place dans le cratère nord lorsque celle du cratère sud est très élevée: des études montrent une corrélation nette qui semble trahir une communication relativement directe sous la caldera entre ces deux évents.
Malheureusement les détails concernant cette activité du cratère nord sont extrêmement faibles car elle inquiète fortement la population Afar pour qui l'Erta Ale garde une dimension mystique très importante. Or ce sont eux qui donnent les autorisations de passage pour rejoindre le volcan, et depuis que cette crise à commencé, début décembre à priori, les accès semblent plus que restreints par la population Afar. 
Malgré cela les informations qui m'ont été transmises parlent de fontaines de lave observées dans le Cratère Nord.

L'accès à la zone étant maintenant difficile, allons-voir du côté des satellites, plus particulièrement celle du réseau Sentinel 2 dont la définition est plutôt bonne, pour glaner quelques détails en plus. Si l'on compare deux scènes (images satellites si vous préférez) prisent à deux moments différents, l'une le 20 novembre et l'autre le 10 décembre, on peut effectivement noter quelques différences.

Comparaison d'images prisent fin novembre et le 10 décembre. Images: SENTINEL 2-ESA/Copernicus

Vous me direz: "mais quelle différence entre l'image LANDSAT 8 prise le 09 décembre et celle de droite ci-dessus prise le lendemain: on voit sur les deux que le cratère nord est actif, et alors?". Mais regardez bien, très attentivement, dans le cratère nord: zoomez, encore...encore un peu...un poil de plus... Vous ne voyez toujours pas de détails?
Ne voyez-vous pas que se distinguent bien:
- deux points séparés
- une zone un peu rougeâtre étalée, à leur droite?

Si vous ne voyez pas ce dont je parle, pas grave: voilà un gros zoom sur le cratère nord, et avec une image travaillée pour accentuer les contrastes et augmenter sa lisibilité.

Deux zones séparées sont actives dans le cratère nord et des coulées de lave se sont vraisemblablement misent en place. Image: SENTINEL2-ESA/Copernicus
Les deux points rouges sont, très vraisemblablement, des évents éruptifs séparés. Il n'est pas impossible, car cela a déjà été observé par le passé, que ces deux points se trouvent sur une même fracture éruptive mais là je spécule. Difficile de dire quelle est le style de l'activité sur ces deux évents, mais la présence de petits lacs de lave n'est pas inenvisageable (mais là je spécule à nouveau, et même j'avoue rêver un peu).

La zone rouge étalée quand à elle, qui n'existe absolument pas sur l'image prise le 20 novembre, ni sur les images qui précèdent, correspond, j'en mettrais ma main à couper* à des épanchements de coulées de lave issus des deux évents, et qui ont recouvert la moitié est du cratère nord.


Bref: l'activité est actuellement à un niveau qui n'est que rarement atteint, avec non seulement un niveau du lac de lave très haut (le signal thermique sur le cratère sud est particulièrement puissant) mais une activité synchrone dans le cratère nord avec (c'est mon interprétation des données satellites) deux évents actifs et des coulées qui ont recouvert une bonne partie de son plancher. 
Malheureusement il est possible que les témoignages directes soient très très rares, du fait de l'interdiction que les Afars ont mis en place actuellement.

Évidemment si des images se mettent à circuler malgré tout, vous serez les premiers informés!
 
* ce n'est qu'une expression: si il s'avère que j'ai tort, je préviens que je garde ma main quand même !

Source: merci à MR4G; SENTINEL 2-ESA/Copernicus

5 commentaires:

  1. Bonjour

    C est vraiment l annee des lacs de lave ! Ethiopie nicaragua rdc hawai ! Il ny a que celui du vanuatu qui ne fait pas l actualite cette annee . Peu d eruption marquante cette anne 2016 ( guatemala et indonesie la routine)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Suivant votre blog régulièrement pour les infos, je peux partager des clichés de la nuit du 8 au 9 décembre 2016 des 2 zones d'activité. Mais je n'ai pas trouvé de mail pour vous contacter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Vous avez pu voir l'activité du cratère nord? Ca a du être incroyable! Mon mail est culturevolcan@gmail.com.
      Merci de votre proposition :)

      CV

      Supprimer
  3. J'attends avec impatience ces clichés :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    A noter que les deux évents dans le cratère nord sont alignés avec le pit crater sud. Une fissure éruptive serait donc tout à fait cohérente.
    Pour ce qui est de l'activité de ces évents, une activité de fontaines de lave construisant un spatter associées à des coulées semblent aussi plausible.

    En tout cas, moi aussi j'ai hâte de découvrir ces photos !

    Bonne soirée,

    RépondreSupprimer