31 juillet 2016

Actus du jour: petit dôme au Cleveland, des cendres au Turrialba

Cleveland, Etats-Unis, 1730 m

Une question se posait à la mi-mai ; quelle était la source des signaux thermiques, assez faibles, régulièrement relevés au sommet du Cleveland? L'Alaska Volcano Observatory avait émis l'idée, sur la base d'observations antérieurs lors de situations similaires, qu'il pourrait s’agir d'un petit dôme de lave en croissance lente dans le cratère.

Quelques jours plus tard, le 25 mai, cette idée avait été confirmée par la réalisation d'une image satellite haute résolution, qui montrait clairement la masse sombre de ce nouveau venu.
Le dôme de lave observé par satellite. Image: Rick Wessels; 2016 Digital Globe, NextView License

D'après les observations réalisées par les volcanologues, ce dôme s'est mis en place vers le 15 mai suite à une quelques explosions modérées qui ont eu lieu début mai (les 05 et 10). Il s'est formé en un temps assez court puisque il a cessé de grandir vers le 23 mai. Toutefois sa taille est très modeste: 60m de diamètre et une hauteur de quelques mètres seulement; il s'agit d'un dôme surbaissé.

Ce dernier n'avait toutefois pas encore été observé de visu, ce qui a été fait le 26 juillet lors d'un survol de contrôle effectué par l'AVO. Les volcanologues ont pu constater la présence de zones incandescentes (visibles ne plein jour à priori, indicateur de très très hautes températures) et, surtout d'un trou en plein milieu du dôme. Or, d'après les bulletins de l'AVO aucune explosion n'a eu lieu depuis début mai. La présence de ce cratère au sommet du dôme peut donc être dû:
- à une explosion ou une série d'explosions discrètes, non détectées par les réseaux de surveillance. Explication toutefois peu plausible, d'autant plus qu'il ne semble pas y avoir de blocs sur la surface du dôme.
- d'un affaissement de la partie centrale du dôme, qui se localise pile au-dessus du conduit par lequel la lave a été extrudée. Encore faut-il trouver un phénomène capable de provoquer cet affaissement (léger retrait de la colonne de magma dans son conduit?)


Le dernier dôme de lave est ouvert d'un "cratère" qui semble s'est formé par affaissement de la partie centrale du dôme que par explosion. Image: John Lyons-AVO/USGS

Pour le moment aucune activité particulière, si ce n'est le dégazage à très haute température constaté lors du survol, n'est relevée sur ce volcan. Le niveau d'alerte aviation reste au jaune, car des explosions peuvent se manifester brusquement. Le dôme précédent s'était formé fin avril, suite à une petite explosion qui avait été détectée le 16 avril.

Source: AVO/USGS

Turrialba, Costa-Rica, 3340 m

La crise débuté la semaine passé se poursuit et de nouvelles émissions de cendres ont eu lieu ces derniers jours. D'intensité plus faibles, elles n'ont pas créé de problèmes particuliers et se sont manifestées de manières sporadiques. Quelques faibles chutes de cendres ont eu lieu jusqu’aux portes de la capitale, San José, à une trentaine de kilomètres à l'ouest.

video

 
Sources: OVSICORI-UNA; RSN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire