14 novembre 2015

Ca bouge au Bromo

Il semble que l'activité du Bromo, cône Indonésien célébrissime qui fait partie du massif du Tengger, connaisse depuis quelques temps des changements, mais cela reste encore pour l'heure assez peu clair il faut dire.

Je recevais il y a quelques jours le mail d'un lecteur qui m'indiquait que, le 1er novembre, le post d'observation du Bromo informait les touristes qu'il était interdit d'approcher à moins d'un kilomètre du Bromo. La décision avait été prise semble-t-il suite à des modifications de la sismicité. L' amplitude du trémor, lié au dégazage, a connu une phase de hausse, et un changement visuel a été constaté dans le panache: il est devenu plus dense et parfois légèrement grisé. Si de la cendre est responsable de ce changement de teinte, il peut simplement s’agir pour le moment de particules remobilisées par un dégazage un peu plus fort (plus de pression). Un article du journal Indonésien Viva semble toutefois indiquer que le panache serait momentanément devenu sombre hier, phénomène décrit comme ayant été accompagné d' un grondement. Ce point reste à confirmer. Un autre article publié ce matin indique maintenant que la sismicité, depuis cette nuit, suit une tendance à la diminution.

Un lecteur du blog, Samuel Wainstain, m'a aussi fait passer il y a quelques jours une photo récente du cratère montrant que la paroi interne de ce dernier était jaune, vraisemblablement recouvert d'une fine pellicule de Soufre, d'habitude plutôt gris en raison de la couche de cendres: il pourrait s'agir du résultat d'une plus grande concentration de cet élément dans le panache. Cela concorde avec le fait que, d'après la presse Indonésienne, les plantes meurent vite en ce moment autour de l'édifice, ce qui peut aussi être le signe d'une quantité importante de Soufre. Cette même presse indique que l'odeur âcre liée à la présence de cet élément est devenue particulièrement forte au niveau de la lèvre du cratère.
 
Le panache du Bromo au soir du 13 novembre. Image: ANTARA/Umarul Faruq/ip

Bref: pour le moment la situation n'est pas très claire. Les informations disponibles sont partielles et un peu disparates mais concordent pour dire qu'il y a des changements. En particulier il semble que la sismicité fluctue et que le dégazage est plus important et riche en Soufre. Nous verrons bien dans les jours/semaines qui arrivent si cela se traduit par quelque chose de plus concret ou non. En attendant le niveau d'alerte semble être maintenu à 2, pour le moment.

Situation à suivre donc.

Sources: Presse Indonésienne; Mathieu Chompi que je remercie; Samuel Wainstain, que je remercie tout autant

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer