29 mai 2015

Puissante explosion sur le volcan Kuchinoerabu-jima (mis à jour)

Une activité explosive importante s'est produite ce matin, juste avant 10h (heure locale) sur la petite île volcanique de Kushinoerabu-jima (environ 150 habitants), au nord de l'archipel des Ryukyu, groupe d'îles qui font le pont entre le sud de l'île de Kyushu (où se trouve le Sakurajima par exemple) et l'île de Taïwan au sud.
Le VAAC de Tokyo indique que le panache de cendres a atteint une altitude estimée à 9.5 km et les
images captées par les webcams montrent la formation d'un puissant écoulement pyroclastique qui s'est avancé rapidement jusqu'à la côte, versant sud-ouest à priori, coupant de facto la route principale, qui fait le tour de l'île. La source de l'activité est le cône Shin-Dake, sur lequel se déroulent toute l'activité depuis 1840.






Le niveau d'alerte a été élevé à son maximum (5) par les autorités et les zones résidentielles, concentrées autour de la petite ville portuaire de Motomura, ont été évacuées, ce qui revient à vider l'île de ses habitants. Pour le moment je n'ai rien trouvé concernant d'éventuelles victimes mais la petite ville est recouverte de cendres.

Panache de cendres du volcan Kuchinoerabu-jima, 29 mai 2015
Le panache de cendres de ce matin vu depuis l'île de Yakoshima-sho. Image: Mainchi Daly News/ Auteur non transmis

Le volcan était resté en alerte de niveau 3 après sa puissante explosion, très similaire à celle-ci, d'août 2014. Comme pour l'an dernier, le mécanisme de cette explosion reste à déterminer mais il y a de fortes chances pour qu'il s'agisse de nouveau d'une activité phréatique. En effet, l'explosion semble avoir été unique et courte, ce qui est plutôt rare dans le cas d'éruptions magmatiques. Mais pour avoir une certitude à ce sujet, il faut attendre des informations concernant les analyses d'échantillons récoltés.

Le panache quand à lui a été emporté vers l'est et est passé au-dessus de l'île de Yakoshima.

Le panache de cendres du volcan Kuchinoerabu-jima vu de l'espace, 29 mai 2015
Le panache de cendres en cours de dispersion au dessus de l'île de Yakushima. Image : MODIS/NASA

Mise à jour, 21h22

Le volcan ne semble pas avoir connu d'autre explosion aujourd'hui, mais seulement un important dégazage de teinte assez claire, suggérant la prédominance de l'eau dans sa composition. Le Japan Meteorological Agency a édité des rapports dans lesquels sont précisés quelques éléments. Tout d'abord il semble qu'il n'y a eu des modifications significatives de la sismicité que depuis quelques jours seulement.
Ensuite, et c'est une chance qu'il n'y ait pas eu de victimes, les écoulements pyroclastiques ont, à contrario de ceux d'août 2014, affecté plusieurs versants du Shindake, dont le versant nord-ouest, marqué par un vallon qui descend directement dans le petite port de Motomura : les arbres ont été couchés et/ou pelés.

Trace d'un écoulement pyroclastique sur le volcan Kuchinoerabu-jima, 29 mai 2015
Trace d'écoulement pyroclastique sur le versant sud-ouest, qui arrive aux portes de Motomura. Image: JMA

Il ne s'agit pas du seul versant impacté par ces écoulements : le versant sud-ouest, déjà touché par l'explosion d'août 2014, a aussi été impacté.
L’évacuation de la quasi-totalité des insulaires (130 sur un peu plus de 150) a eu lieu dans l'après-midi à l'aide d'un ferry affrété tout exprès et arrivant de l'île voisine de Yakushima. L'arrivée de ce bateau a eu lieu à 14h30 (heure locale) pour un départ prévu 3 heures plus tard, ce qui a fait naitre en moi la quasi certitude qu'il s'agit du bateau que l'on voit à quai sur l'image ci-dessus. 

Évacuation de résidents de l'île de Kuchinoerabu-jima. Image : Mainichi
Concernant l'activité elle-même les volcanologues japonais semblent plutôt pencher pour une éruption magmatique malgré des éléments qui, à priori, ne semblent pas aller dans ce sens (mais il faut toujours se méfier des a priori). Ce qui les incitent à le penser c'est l'importante de l'explosion qui, pour eux, est incompatible avec une activité phréatique.
Là encore c'est l'occasion de répéter que seules les analyses de cendres permettrons de connaitre clairement leur provenance: magma neuf (éruption magmatique) ou roches anciennes (explosion phréatique) ou un mélange des deux (activité phréatomagmatique).

Mise à jour, 30 mai, 07h56

La presse Japonaise indique que c'est l'ensemble de la population insulaire qui a été évacuée hier: l'île est maintenant complètement déserte. Une pluie assez soutenue s'abat actuellement sur la zone et pourrait produire des lahars sur les versants recouverts des dépôts de l'explosion.

Sources: VAAC de Tokyo; Mainchi Daily News

1 commentaire:

  1. bonjour

    la photo du panache: quelle puissance phénoménale !!!

    Merci

    RépondreSupprimer