9 mars 2015

Emissions de cendres sur les volcan Aso, Zhupanovsky, Sheveluch et Turrialba

Aso, Japon, 1592 m

L'activité explosive dans le cratère est toujours présente mains de manière discontinue. Les phases de dégazage intense alternent simplement avec les moment où l'activité éruptive reprend, généralement assez vigoureuse. Le style de l'activité ne change pas: il s'agit d'un dynamisme strombolien, mais qui produit d'assez grandes quantités de cendres. On voit nettement que l'expulsion du magma se fait sans
problème: on parle alors d'éruption "à conduit ouvert".

L'activité discontinue du volcan Aso. Images: Université de Kyoto
Cette activité "en yoyo" semble toutefois rester stable sur le long terme dans le sens où lorsque l'activité reprend elle n'est généralement pas vraiment plus forte ou plus faible que les fois précédentes. L'activité reste donc cyclique sans que le cycle en question ne varie de manière significative dans le temps.

Source: Université de Kyoto

Zhupanovsky, Russie, 2958 m

Ce volcan Russe continue lui-aussi de manifester une certaine instabilité, difficile à caractériser. Les moyens les plus directs de le surveiller restent les satellites dont on connait certes les points forts et l'utilité, mais aussi les faiblesses, les limites. Une chose est sûre toutefois: l'éruption du Zhupanovsky est elle-aussi discontinue avec des phases, parfois longues, de repos que viennent entrecouper quelques explosions plus ou moins importantes.

Les panaches de cendres du Zhupanovsky hier. Image: MODIS/NASA
Les panaches ci-dessus ont été assez hauts pour pouvoir être observés depuis la ville de Petropavlovsk-Kamchatsky, située à 70 km au sud-ouest (sur l'image ci-dessous le volcan au premier plan est l'Avachinsky). Elle n'ont causé aucun problème particulier.



L'alerte aviation reste à l'orange.

Sources: MODIS/NASA; KVERT

Sheveluch, Russie, 3283 m

Depuis la précédente grosse explosion, le 28 février dernier, le volcan a produit au moins trois  nouvelles explosions (relayées via twitter) les 02, 04 et 08 mars. Toutes ont été d'une intensité bien plus faible que celles qui les ont précédées ces derniers mois* et leur fréquence est plus importante. Il se pourrait donc que les explosions les plus intenses aient finit par déboucher un peu les conduits et permettent une libération plus aisée du gaz.
 
Panaches de cendres sur le volcan Sheveluch
Les explosions des 02, 05 et 08 mars vues par l'une des webcams du KVERT. Images: KVERT/Montage: Culture Volcan

Cette activité n'a produit aucun écoulement pyroclastique et n'a posé aucun souci d'aucune sorte. Le KVERT maintient l'alerte aviation à l'orange.

* cliquer sur les liens suivants pour avoir accès à tous les événements de 2013, 2014 et 2015 (mais vous pouvez remonter jusqu'à 2005 si vous le souhaitez (panneau de droite)).

Source: KVERT.

Turrialba, Costa-Rica, 3340m

Le volcan a de nouveau produit un peu de cendres hier. L'activité n'a pas été très intense et s'est déroulée en 4 fois, entre 13h41 et 15h17 (heure locale). La plus importante d'entre elles, celle de 13h41, a généré un panache haut de 500m qui s'est rapidement dispersé. D'autres émissions plus faibles ont suivi puis le calme est revenu. On ne sait pas pour l'instant si du matériel magmatique neuf est présent ou s'il ne s'agit que de lave ancienne pulvérisée. Et cette question est importante car du magma neuf avait été trouvé dans les dépôts de l'éruption du 29 octobre dernier suggérant qu'une poche était arrivée près de la surface. Les autorités sont toujours vigilantes depuis cette événement car, à cause du comportement de cette poche, il est difficile de savoir comment va évoluer l'activité sur le long terme. Certes il y a bien un moment où une véritable éruption va avoir lieu mais la question importante est surtout "quand et avec quelle intensité?".

L'événement mineur d'hier est-il isolé, accidentel, par exemple si de l'eau de pluie s'est infiltrée dans l'édifice et s'est brutalement vaporisée? Ou au contraire est-elle un précurseur d'autre chose? C'est là toute la difficulté à laquelle sont confrontés les volcanologues Costa-Ricains.






Source: OVSICORI-UNA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire