23 février 2015

Volcan Ambrym: un point sur la situation

Une équipe du National Desaster Managment Office (NDMO qu'on pourrait traduire par Bureau National de Gestion des Crises) du Vanuatu a fait le déplacement sur Ambrym hier pour faire des observations sur la situation qui s'était mise en place quelques heurs plus tôt. D'autres images prises
par un certain Ben Clark, ont aussi été transmises via les réseaux sociaux, mais je ne sais pas si elles ont été faites ou non pendant la même mission.Les dates de prise de vue diffèrent donc ce sont deux sorties différentes.

Les deux séries d'images confirment déjà qu'une importante coulée de lave a bien commencé à recouvrir le plancher de la caldera d'Ambrym.
Sur celles transmises par Ben Clark, faites dès le 21 février on peut constater que le principal front se trouve à au moins 4000m de distance au sud-est du lac de lave du Marum (qui se trouve dans l'un des cratères du Mbwelesu en réalité). Sur la composition ci-dessous je compare une des photos de Ben Clark avec la même zone sur Google Earth, entourant de lignes colorées les éléments de topographie communs aux deux images, ce qui permet d'avoir la localisation du front de la coulée avec précision.

La coulée de lave du volcan Ambrym, 21 février 2015


Une autre image de Ben Clark montre que la fracture par laquelle s'échappe la coulée produisait aussi, au moment des prises de vue, des fontaines de lave. Cette image suggère en outre, sans malheureusement permettre d'être très précis, que cette fracture pourrait être localisée à environ 1500 m au sud-est du Mwbelesu (à préciser). En tout cas elle semble confirmer que la source de la coulée est détachée du Marum (j'ai placé la position du lac de lave en repère).

Fontaines de lave sur le volcan Ambrym, 21 février 2015


D'autres images, transmises cette fois par Kevin Vang, pendant la mission du NDMO faite hier (22 février) montrent une activité explosive assez violente issues de multiples évents. Il n'est pas impossible qu'il s'agisse des mêmes qui ont produit les fontaines de lave. Ces dernières auraient alors construit le cône visible sur l'image ci-dessous, mais c'est difficile à confirmer. Elles semblent toutefois montrer une activité moins intense que le 21: aucune image de fontaines de lave n'a été faite par exemple.


Activité explosive sur le volcan Ambrym, 22 février 2015
Activité explosive puissante, peut-être sur la nouvelle fissure ouverte le 21 février. Image: Kevin Vang, via facebook


La baisse d'activité que semble montrer ces différentes images est cohérente avec la disparition du signal thermique produit par la nouvelle coulée de lave, constatée sur la comparaison d'image MODIS ci-dessous.

Baisse d'intensité de l'éruption du volcan Ambrym entre les 21 et 23 février
Evolution du signal thermique sur l'Ambrym entre les 21 et 23 février. Images: MODIS/NASA: Montage et annotations: Culture Volcan

Bref: l'activité semble avoir beaucoup décliné depuis le 21 février et le lac de lave du Marum ne semble pas avoir disparu pour autant.
La question reste ouverte quand au lien possible, et d’ailleurs supposé, avec le séisme de magnitude 6.4 qui a frappé le sud de l'île le 19 février, avant-veille du départ de cette activité surprenante. La secousse, très superficielle puisque son foyer ne se trouvait qu'à une dizaine de kilomètres de profondeur, a provoqué un glissement de terrain important le long de la côte sud de l'île

Sources: merci à @birdexporers pour le lien vers les images de la mission NDMO; MODIS/NASA, page facebook VOLCANO.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire