18 février 2015

Le point sur les éruptions des volcans Sinabung, Sheveluch et Chikurachki

Les éruptions régulièrement décryptées sur ce blog sont actuellement dans un état globalement stable (et ça tombe bien car j'ai peu de temps libre), mais il est toujours interessant de faire un petit tour d'horizon afin de ne pas perdre le fil des événements.

Sinabung, Indonésie, 2460m

L'activité reste globalement peu intense mais continue de produire une lente extrusion de lave au sommet. Celle-ci n'a toujours qu'une seule échappatoire: l'échancrure ouverte entre la première coulée, qui s'est mise en place durant le premier semestre 2014 sur le versant est, et la paroi d'un ravine voisine orientée vers le sud-est. Le lobe de coulée qui se forme s’effondre de temps à autres, assez peu
fréquemment maintenant. Certains effondrements sont par contre très volumineux et donnent alors naissance à des écoulements pyroclastiques impressionnants: ce fut le cas le 09 février dernier et à nouveau aujourd'hui. Une série d'effondrements a eu lieu entre 18h et 20h (heure locale) et le plus important d'entre eux a atteint 4500m de distance, la limite de la zone interdite étant de 5000m autour du sommet. Les panaches copyroclastique, qui se développent au dessus des écoulements pendant leur progression (et qui n'est donc pas exactement le résultat direct d'une activité explosive, comme le sont les panaches "classiques") ont produit des chutes de cendres jusqu'à Berastagi, à environ 15 km au nord-est du volcan.



Les cendres produites pourrissent littéralement le paysage alentours sous l'effet de la pluie: tout est recouvert d'une infâme couche de boue permanente.


Les gens, de fait, se protègent comme ils peuvent.


Outre cette série l'activité n'est pas totalement inerte et quelques effondrements de petite taille, essentiellement de type "avalanche de blocs", ont été observés ces derniers jours.

 Source: Twitter


Sheveluch, Russie, 3283 m

Le volcan a de nouveau été le siège d'une activité explosive dans la nuit du17 au 18 février. L'explosion s'est déroulée au même endroit que celles qui l'ont précédées ces dernières semaines mais semble avoir été un peu moins intense (quoique très importante tout de même).
D'après les images produites par les webcams du KVERT, il ne s'agit pas en fait d'une explosion mais d'une succession d'au moins deux d'entre elles, peut-être accompagnées d'un écoulement pyroclastique. Ces explosions espacées mais assez violentes sont monnaie courante sur cet édifice depuis de nombreuses années.

Eruption explosive du volcan Shiveluch, 17-18 février 2015
Séquence d'images montrant les deux explosions. Images: KVERT, via Volkstat.ru

D'après le VAAC de Tokyo, le panache se serait élevé à environ 8000m d'altitude. Le KVERT a maintenu le niveau d'alerte aviation à l'orange.

Y.Demianchuk a pu faire, dès le matin suivant l'événement quelques clichés du dôme sur lesquels on voit bien le dépôt qu'il a laissé. Sur l'un d'entre eu ont distingue aussi les deux "dents" rocheuses laissées par l'explosion du 01 février dernier.

Dôme de lave du volcan Shiveluch, 18 février 2015
Le dôme actif, les deux pointes qui ornent sa partie supérieure, et la neige salie par les dépôts de l'explosion de cette nuit. Image: Y.Demyanchuk/Volkstat.ru

Sources: KVERT; VAAC de Tokyo; Volkstat.ru


Chikurachki, Russie, 1816m

L'éruption qui a débuté avant-hier semblait se poursuivre aujourd'hui avec une intensité peut-être moins importante. En effet, hier le panache était encore assez fourni si je puis dire, mais ce matin il semble déjà bien plus modeste. J'ai choisi, ci-dessous, deux images MODIS en fausse couleurs car le panache est plus facile à voir, en particulier sur celle prise aujourd'hui. Le cadrage, pour les deux, est identique ce qui permet de bien voir la différence de taille entre les deux panaches.


Eruption explosive du volcan Chikurachki, 17 février 2015
Le panache de gaz et cendres vu hier. Image: MODIS/NASA

Eruption explosive du volcan Chikurachki, 18 février 2015
Le panache vu aujourd'hui. Image: MODIS/NASA

La NASA a publié une image prise hier par l'Instrument OLI, embarqué sur le satellite LANDSAT 8. On y voir le même panache que celui de 'image de gauche, mais avec une bien meilleur résolution.

Panache de cendres du volcan Chikurachki, 17 février 2015
Le panache de cendres du Chikurachki, 18 février 2015. Image: NASA EO.

Historiquement ce volcan a surtout connu des éruption explosives d'intensité modérées, stromboliennes voire vulcaniennes. L'imae prise par le MODIS le jour du départ de cette éruption suggère que l'activité a débuté sur un mode vulcanien (explosion violente et brève), puis s'est poursuivie sur un mode plus proche du strombolien (activité moins intense et plus régulière).
  Seules deux éruptions pliniennes ont été recensées depuis le début de la période historique pour ce volcan (1711), en 1853 (0.09 km3 DRE*) et 1983 (0.12 km3 DRE).

Le KVERT maintient en tout cas le niveau d'alerte aviation à l'orange.

* DRE= "Dense Rock Equivalent", pour plus d'explications, et une petite présentation de l'un des outils de travail des volcanologues, voire mon post de février 2014, rédigé suite à l'explosion du Kelut.

Source: MODIS/NASA; KVERT; NASA Earth Observatory

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire