23 novembre 2014

Eruption en cours sur le volcan Fogo (Cap Vert) (mis à jour 24 novembre 21h35)

Le VAAC de Toulouse indique qu'une activité éruptive a démarré aujourd’hui à 11h00 TU (10h0 heure locale) sur l'île-volcan de Fogo, dans l'archipel du Cap Vert. Il a en conséquence élevé le niveau d'alerte aviation au rouge.
L'activité en cours n'est pas encore caractérisée mais généralement les éruption sur ce volcan sont plutôt stromboliennes avec:
- une phase explosive qui se produit au niveau de l'évent et construit un cône
- une phase effusive qui alimente une ou des coulés en parallèle

Nous verrons au fur et à mesure de l'arrivée des informations comment se
déroule cette éruption et si oui ou non elle suit le schéma général.
Pou le moment il n'y a pas d'émissions de cendres importantes recensées ce qui semble plutôt aller dans le sens d'une activité strombolienne classique. Les données thermique récoltées par l'HOTVOLC, mis au point par le Laboratoire Magmas et Volcans, service de l'Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand, vont aussi dans ce sens car elles permettent de constater la présence d'une très forte anomalie, qui s'est étendue entre 11 et 13 h TU! cela pourrait coller avec la présence de coulés de lave, mais ça ne reste pour l'heure qu'une hypothèse.

Signal thermique de l'éruption du volcan ogo, 23 novembre 2014
Signal thermique repéré par le service HOTVOLC Image OPGC/LMV

Les autorités ont effectué un survol et interdit l'accès à la caldera de Chã,
vaste dépression qui ouvre le flanc est de l'île, où se sont déroulées toutes les éruptions historiques, et dans laquelle s'est construit le majestueux stratovolcan Pico de Fogo, point culminant du Cap Vert. A en croire la position du signal thermique l'éruption se déroulerait plutôt ente les versants ouest et nord de ce dernier.

L'île de Fogo et le volcan Pico de Fogo
L'île de Fogo et le stratocone parfait du Pico de Fogo. Impressionnante paroi verticale est le rebord de la Calera de Chã.

Il semble que la sismicité précurseur de cette éruption ait débuté dans la soirée d'hier, obligeant, pas son intensité, à pas mal d'habitants de la caldera de Chã  à dormir à la belle étoile. Environ un milliers de personnes ont dores et déjà été évacuées de la caldera, où il se pourrait même qu'une rouet ait déjà été coupée.

Cependant d'autres signes précurseurs se sont faits jours depuis plusieurs mois. En effet l'INVOLCAN (Instituto Volcanológico de Canarias) et l'Université du Cap Vert ont mené une campagne de mesure systématique des émissions de CO2 dites "diffuses". Il s'agit du CO2 qui s'échappe à travers le sol de l'île. 
Or depuis le début de la campagne de mesures la quantité de CO2 émise par jour était en moyenne de 93 tonnes. Or lors de mesures effectuées en mars de cette année cette valeur était de l'ordre de 327 tonnes! 
En quoi est-ce un signe précurseur? Car le CO2 est le gaz le moins soluble dans les magmas et qu'une recharge en magma neuf, donc riche en CO2, s'accompagne d'une fuite plus importante de ce gaz. Autre possible signe précurseur : une crise sismique a eu lieu sous l'île en 2011-2012. Son analyse avait conclu à l'hypothèse qu'elle pouvait être due à une intrusion de magma.

En attendant, voici le lien vers une vidéo montant cette éruption qui semble être d'une intensité similaire celle de 1951 et 1995 (VEI 2), année de la dernière éruption connue sur ce volcan.


J'espère avoir du temps pour faire une mise à jour ce soir.

Mise à jour 19h29

L'éruption se poursuit en ce moment. Les images produites parle module TERRA du MODIS semblent indiquer que l'éruption se déroule plutôt sur le versant sud-ouest qu'ouest du Pico de Fogo, c'est-à-dire entre le rempart de la caldera de Chã (aussi appel "le mur Bordeira") et le stratocône. Le spot se situe à peu près au même endroit que le site de l'éruption de 1995, à quelques centaine de mètres de la route qui traverse la caldera et qui est très probablement celle qui a été coupée. Il semble aussi, d'après les journaux locaux, qu'une nouvelle bouche se soit ouverte mais il est difficile d'en dire plus sans images.


Eruption du volcan Fogo vue par le MODIS, 23 novembre 2014
Signal thermique de l'éruption repéré par le module TERRA du MODIS aujourd'hui. Image: MODIS/NASA; mappée sur Google Earth

Quoi qu'il soit l'armée et la protection civile ainsi que la Croix Rouge sont mobilisées. Des bateaux sont près à faire la liaison avec d'autres îles. Les autorités ont aussi fait savoir qu'il y a des mesures de relogement temporaire qui seront prises.

Panache de l'éruption du volcan Fogo, 23 novembre 2014
Le panache, essentiellement gazeux, de l'éruption. Image: SapoNoticias

Si vous voulez un récapitulatif de l'histoire géologique de ce volcan, n'hésitez pas à aller sur sa fiche ACTIV.

Mise à jour 23h33

Des images de l'éruption en cours commencent à arriver. Dans les commentaires LoFunkASM transmet ainsi un lien vers une vidéo de l'éruption, que j'intègre dans la page pour une lecture plus aisée.




Il ne s'agit pas des toutes premières images filmées (le titre revient visiblement à celle dont j'ai fait passer le lien plus haut) mais elles sont toutefois beaucoup plus riches d’informations:
- la première est l'emplacement de l'activité, en effet tout à côté des bouches éruptives de 1995 (sur certaines images ont a même l'impression que c'est le même site).
- la seconde est le style de l'éruption: on voit nettement deux évents distincts dont le supérieur qui produit un panache de cendres, et l'inférieur qui projette de la lave à beaucoup plus haute température (on voit l'incandescence en plein jour) sous la forme d'une fontaine de lave plus ou moins continue c'est une activité strombolienne intense. C'est elle qui libère la coulée qui , après un court parcours vers l'ouest, semble avoir bifurqué vers le sud (du moins il y a au moins un lobe qui va dans cette direction...).

L'éruption du volcan Fogo, 23 novembre 2014
L'éruption photographiée depuis un véhicule en mouvement, sur la route principale de Caldera de Chã. Image: Lusa/EPA

Sur les images ci-dessous vous pourrez voir aussi qu'une route (la principale qui traverse la caldera et permet d'accéder au village de Portela) a bel et bien été coupée par une coulée, et que ça n’empêche pas les gens d'aller voir d'un peu plus près.
La coulée de lave du volcan Fogo, 23 novembre 2014
Des habitants de l'île viennent voir d'un peu plus près les coulées en cours de progression. Image: Fogonews
Le front de la coulée de lave du volcan Fogo, 23 novembre 2014
Le front de la coulée vu d'un peu plus près. Image: Fogonews
Vous trouverez de très nombreuses autres photos en suivant ce lien.

Mise à jour 24 novembre, 11h08

L'éruption se poursuit ce matin car bien qu'il ne semble pas encore y avoir eu d'images de transmises depuis le sol, les signaux chimiques et thermiques restent très intenses et détectés depuis l’espace, le signal chimique principal étant la présence de forte concentrations en SO2 dans l'atmosphère autour du volcan. Le service HOTVOLC de l'OPGC-LMV relève aussi ce matin la présence de cendres SO2 à concentrations relativement faibles mais qui sont détectées jusqu'à 170 km de distance.


Présence des cendres de l'éruption du volcan Fogo dans l'atmosphère, 24 novembre 2014
La présence des cendres  SO2 est identifiée grâce à une analyse des longueurs d'ondes reçues par les satellites MSG. Image: HOTVOLC-OPGC/LMV

Présence du SO2 de l'éruption du volcan Fogo dans l'atmosphère, 24 novembre 2014
Le SO2 produit par l'éruption est bien visible sur les données de l'instrument AIRS embarqué sur le MODIS. Image: SACS

D'après les informations transmises par les volcanologues sur place l'éruption reste pour le moment d'une explosivité plutôt modeste, avec un VEI estimé entre 1 et 2 mais cela peut évoluer si l'éruption monte en puissance et devient plus explosive.
De leur côté les autorités ont fait parvenir des matelas, des tentes et des générateurs pour aider les personnes déplacées. Pour le moment l'activité, de par la manière dont elle se déroule, ressemble plus à celle de 1995 qu'à celle de 1951 dans le sens où une seule, et plutôt courte, fissure éruptive s'est ouverte alors qu'en 1951 il y avait eu deux systèmes de fissures, l'un au sud, l'autre au nord-ouest du Pico de Fogo. Mais la situation peut évoluer à n'importe quel moment.

Carte des coulées de lave du volcan Fogo
Carte des coulées récente sur le Fogo. On voit bien la double coulée e 1951 (gris foncé) et celle de 1995 (noir). Image: GVP

Pour finir cette mise à jour, juste un petit graphique qui montre l’évolution de la quantité de CO2 diffus, mesuré à travers le sol (phénomène dit de "dégazage fractionné") dont je vous parlais plus haut. On note la forte hausse de CO2, marquant l'arrivée de magma neuf. A noter, car c'est important, que ce n'est pas parce que du magma arrive qu'il va faire éruption. Du coup on ne peut nommer ce type de phénomène "signe précurseur" qu'après que l'éruption ait démarré. Avant les volcanologues vont plutôt parler d'une "anomalie", ou d'une "évolution, qu'il faut prendre en compte et suivre bien entendu.


Evolution du CO2 mesuré sur l'île du volcan de Fogo entre 2009 et 2014
Evolution du CO2 mesuré à travers le sol de l'île de Fogo entre 2009 et 2014. On note une forte hausse à partir de février de cette année. Image: INVOLCAN


Et une petite vidéo pour terminer.

Mise à jour 24 novembre 21h35

Warstorm, dans les commentaires, a judicieusement faite passer une vidéo essentielle: elle montre que des maisons ont dores et déjà été détruite par la coulée en progression. Il est possible qu'il s'agisse des premières habitations du bourg de Portela, en tout cas ça serait logique vu la position des prises de vue des fontaines de lave, qui implique que le caméraman était au nord ou nord-ouest de la fissure éruptive. Les installations du Parc National du Fogo, proches du village en question, étaient menacé aujourd'hui par les coulées, qui progressaient à environ 50m par heure. Il se peut donc que les dits bâtiments aient maintenant disparu...





Je vous ais aussi dégotté une vidéo qui montre le départ de l'éruption. Elle n'est pas faite de la terre ferme mais de l’espace, où l'on voit le panache de SO2 apparaitre et s'étirer sous l'effet des courants atmosphériques. Time-lapse très esthétique!





Enfin, côté image, voilà la confirmation que la coulée progresse simultanément au sud et au nord:

Les coulées de lave de l'éruption du volcan Fogo, 24 novembre 2014
Les deux fronts de lave de l'éruption en cours. Image LANDSAT8, traitée par Peter Webley

Une nouvelle plutôt positive est qu'un soutient inattendu, à savoir un avocat du Massachusetts (Etats-Unis) d'origine Capverdienne, Mr Evendro Carvalho, organise une campagne de récolte de dons pour aider les personnes en difficulté à cause de la crise en cours.

Sources: OPGC/LMV; VAAC de Toulouse, VOA Português; Saponoticias; Merci à @Kaptain_Kroket et @SherineFrance; MODIS/NASA; ACTIV; Fogonews; INVOLCAN; Global Volcanism Program; EUMETSAT; volcanodetect

J.Okada et al, 2014: "Volcanic Unrest of Fogo Volcano in 2011-2012, S.Miguel Island, Azores, Observed by Continuous and Campaign GPS Analysis", Geophysical Research Abstracts


29 commentaires:

  1. Un géophysicien Cap-verdien, dans des déclarations à la Radio nationale du Cap-Vert, (RCV) a indiqué que données disponible laissent à penser que l'incident aura des dimensions identiques à celles enregistrées en 1951, les plus sérieux des dernières décennies .
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=949739071720056&set=a.102390499788255.5583.100000519164531&type=1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir. Tout à fait, j'avais vu ça mais j'ai trouvé étrange qu'une éruption qui vient tout juste de commencer soit déjà pressentie pour être la plus importante depuis X années.
      Pour l'instant on ne sait pas combien de temps elle va durer, quel volume elle va émettre, quels dégâts elle va créer et du coup j'ai préféré ne pas transmettre cette info qui ne m'a sembler rien apporter de vraiment concret.
      Voilà pour l'explication :-)

      Supprimer
  2. Bonsoir,
    je crois que ce sont les première images de l'éruption :

    http://www.youtube.com/watch?v=fVsUkRj2B1k

    Et un grand Merci pour ce que vous faites.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir. Réponse dans la mise à jour et merci :-)

      Supprimer
  3. bonjour je regarde l émission j irai dormir chez vous sur le cap vert dont ile Fogo , on se rencontre mieux la proximité des habitations. la rediffusion et lundi 1 décembre a 00h25 sur France 5

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est noté! Bonne idée pour voir la configuration des lieux en effet, merci :-)

      Supprimer
    2. si je peux me permettre, "on se rend mieux compte" ;)

      Supprimer
  4. Petite vidéo EuroNews sur l'éruption, il semble qu'il y aurait donc déjà des habitations sur le passage de la coulée. Les vues de nuit sont assez impressionnante.

    https://www.youtube.com/watch?v=8hEPfuw2JO4

    Et une autre venant d'une autre source. La qualité est moins bonne par contre.

    https://www.youtube.com/watch?v=AvM11QTffNk


    Personnellement , je me demande toujours comment les gens font pour habiter dans la caldeira d'un volcan en activité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. *Edit, pour le deuxième lien , pas la peine. Culture volcan la déjà mît dans son poste :S Je l'avais skipper

      Supprimer
    2. Aïe! Et oui les premières maisons sont tombées. Puisqu'il n'y en a pas au sud, je suppose qu'il s'agit des premières du bourg de Portela, au nord-ouest...

      Supprimer
    3. @Warstorm
      C'est aussi l'effarement que j'ai eu quand j'ai découvert Portela avec GEarth.
      Les maisons ne sont même pas sur le flanc de la paroi de la caldera (la zone ou se trouve Portela le permettrait) mais sur une coulée ancienne (et donc forcément sur le passage d'une nouvelle que voici).
      Le village se serait installé sur la zone claire, seule la route aurait été perdu. Je ne sais pas l'âge de ce village, mais il suffit de regarder le terrain sur lequel sont baties les maisons....

      Supprimer
    4. et la grande maison du parc national, toute neuve.... sans parler de tous les villages sur le flanc Est, en plein sur les coulées!

      Supprimer
  5. Bonsoir,
    Attention à l'utilisation du produit RGB de HotVolc. Le vert clair correspond à un panache de SO2 (et non de cendres) !!
    Bien cordialement
    Mr.Gouhier
    LMV/OPGC
    Responsable HotVolc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mr Gouhier. C'est noté mais il faudrait alors, pour la lisibilité de ces cartes, modifier l'échelle à droite car la teinte du panache est un mélange d'eau (teinte de vert, dominante) avec un pointe de bleu ce qui, à la lecture de l'échelle, peut faire conclure (à tord) qu'il y a une faible quantité de cendres en plus de l'eau (ce qui par ailleurs colle avec les images qui arrivent du sol. J'ai fait la déduction par ailleurs que ça ne pouvais pas être du SO2 puis que la carte SO2 index ne montre pas d'anomalie et que, par ailleurs, il est explicité sur le site que la carte RGB permet une discrimination entre nuages d'eau (liquide ou vapeur je suppose), de cendres ou d'eau sous forme de glace. En aucune cas il n'est fait mention de la possibilité de visualiser la présence de SO2: vous comprenez mon erreur, que je vais corriger de ce pas.
      Je vous remercie d'avoir apporté votre éclairage sur cet outil encore très peu connu du public.

      Bien cordialement :-)

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Pas de souci, en effet le site open-source que vous consultez n'est plus maintenu en réalité (d'où certaines obsolescences), et nous utilisons/travaillons en interne sur le développement d'une version beta beaucoup plus complète et qui sera bientôt (quelques semaines) en ligne à la place de l'ancienne version.
      Si vous avez des questions précises, n'hésitez pas à me contacter par email (sur le site LMV/OPGC).
      Félicitations pour votre Blog et pour votre réactivité !
      Bien cordialement
      M.Gouhier

      Supprimer
    3. Merci pour le compliment: venant du LMV (où j'ai été formé) ça me touche particulièrement. Je n'hésiterais pas à vous contacter si j'ai des questions d'ordre technique et je vous remercie de le proposer.
      Par ailleurs j'ai hâte de voir la nouvelle version du HOTVOLC, service que je connais depuis longtemps et consulte régulièrement, mais que je n'avais pas encore pu diffuser dans le cadre d'informations. Je suis donc ravi d'avoir pu participer à mon niveau à sa connaissance par le public.
      Bonne journée à vous.

      Supprimer
  6. Bonsoir,

    Les images de la vidéo publiée sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=8hEPfuw2JO4) datent de l'éruption précédente en 1995. Elle a été publiée aujourd'hui mais il ne s'agit pas de l'éruption en cours.

    Merci pour toutes les informations données ici.
    Mic.

    RépondreSupprimer
  7. Et bien ma foi, à part la façon dont le bonhomme est habillé, à la 23ème seconde, rien ne semble indiquer que cette vidéo date des années 90. Les autres vidéos que j'ai pu trouver, faite à l'époque, montrent des images sensiblement différentes, la position de l'évent est cohérente, tout comme la vidéo est cohérente avec l'actualité (destruction des maison). Enfin, et surtout, le logo Euronews est le logo moderne et non celui qui a eu court de 1993 (année de lancement) à 1997 (mais il a pu être placé sur des images d'archive bien entendu).
    Question donc: comment pouvez-vous être sûr qu'il ne s'agit pas d'images de l'éruption en cours? Car vraiment rien n'indique à priori (et j'essaie de faire très attention à es détails) que ce n'est pas le cas, à part:
    - les habits du personnage, peu modernes mais ce n'est pas un argument suffisant
    - la qualité globale des images, qui manque un peu du cachet "numérique" qu'ont les images actuelles.

    Pour résumer je ne remet pas à cause votre remarque, qui m’interpelle et m’intéresse, mais il me faut plus de "billes" (des images apparaissant dans d'autres vidéos plus anciennes) pour que puisse retirer cette vidéo du blog (ce que je ferais ans la moindre hésitation dès que je serais convaincu). J'ai cherché mais n'en ais pas encore trouvé.

    Merci en tout cas :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Si mon commentaire pouvait avoir l'air un peu péremptoire, ça n'est dû qu'à l'heure tardive où je l'ai écrit. Vous avez raison, ça n'est jamais bien d'affirmer aussi sèchement sans argumenter, toutes mes excuses. Mais bien sûr il ne s'agissait pas de remettre en cause ni la valeur ni la rigueur de vos informations, vous apportez de précieux éclairages pour des néophytes comme nous - comme moi en tout cas. Que ce soit bien clair : je ne fais que vous applaudir. Voilà pour la pommade éhontée.

      Premier gros élément, j'ai la très très nette impression d'avoir déjà vu ces images, je crois bien que c'était à la télévision capverdienne et c'était il y a déjà quelques années - mais ça pourrait être un problème d'ordre neurologique de ma part, vous me feriez de la peine si vous parveniez indirectement à me le confirmer.

      Deuxième élément, sauf erreur, hier en fin d'après-midi (à une heure où la caméra aurait pu prendre ces images dans de telles conditions de lumière), les laves n'avaient encore détruit aucune maison.

      Comme vous l'avez dit, les vêtements ne sont pas récents - mais vous avez raison ça n'est pas suffisant et on ne peut pas dire qu'en temps normal Chã das Caldeiras soit au top de la mode internationale. Mais c'est vrai qu'ils sont peu crédibles. De même les véhicules sont réellement pas mal datés.

      Mais quand bien même, ces images sont d'une grande valeur, et s'il s'agit bien de l'éruption de 1995, il est dommage qu'elles ne ressortent que lors de l'éruption suivante.

      Désolé pour le petit malentendu bien involontaire, et surtout : continuez!

      Supprimer
    2. C'est marrant parce que si ma réponse vous a paru péremptoire, c'est aussi à cause d'un problème d'horaire, mais trop tôt cette fois :-) Ne vous inquiétez pas je ne l'ai absolument pas mal pris donc merci pour la pommade mais ça n'était pas necessaire !-).
      J'ai juste été étonné parce que j'essaie de faire vraiment attention aux détails des images que je transmet, surtout celles sur lesquelles ils n'y a pas de date. J'avais repéré les vêtements du bonhomme, presque plus 70's que 90's, mais comme rien d'autre ne m'a choqué dans la configuration de l'éruption je n'ai pas eu de doute suffisant et les images ont été pour moi faite le jour même ou la veille. Mais je viens tout juste de lire qu'aucune maison n'a encore été détruite, seulement les bâtiments du parc national (ouvert cette année ou l'an dernier et top moderne malheureusement.
      Il se peut aussi que la vidéo soit un mixte en images d'archives et images actuelles
      Pas évident de savoir finalement...
      Merci pour vos encouragements en tout cas :-)

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    Il est difficile de trouver une échelle correcte sur les différentes vidéos et photos. Avez-vous une idée de la taille des fontaines ?
    Merci,

    Ludovic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mr Leduc. Pas facile en effet. Le cône de 1995 fait une centaine de mètres de hauteur donc les fontaines sont de cette ampleur j'ai l'impression

      Supprimer
  10. Bonjour,
    J'ai trouvé ça sur le volcan Fogo : http://uu.diva-portal.org/smash/get/diva2:724270/FULLTEXT02.pdf
    Malheureusement, la carte géol n'est pas assez résolue pour détailler l'histoire du volcan. Mais il y a de la lecture quand même...
    Et je ne l'ai pas trouvé ailleurs sur le web.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouvé !! Un rapport de thèse (en portugais), et page 124, une carte géologique datée des coulées... et donc le village n'a pas plus de 50 ans (et probablement moins).
      http://www.dct.uminho.pt/mest/pgg/docs/tese_alfama.pdf
      Il y a pas mal d'infos d'ailleurs mais je ne peux que déchiffrer le portugais.

      Supprimer
    2. Génial! J'étais moi-même tombé sur cette carte après votre commentaire, mais dans un autre doc
      http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0CCsQFjAB&url=http%3A%2F%2Fportaldoconhecimento.gov.cv%2Fbitstream%2F10961%2F1892%2F4%2FMonografia%2520cap.%25201%2520a%25206.pdf&ei=c3x0VKHnDMffOOL4gOgB&usg=AFQjCNH8vhBXXmmqS7HEA36NsGEJbX1pSw&sig2=CTzuNt1mx38obUYPM_qK9g&bvm=bv.80185997,d.ZWU (page 45)

      Supprimer
    3. Et pour le plaisir... une carte de 1954 (topographie).
      http://www.iict.pt/cartografiaCV/Assets/Mapas/CDI-1814-1954.pdf

      Et une de 1894, mais la morphologie de l'île est bizarre, la caldeira semble absente ?
      http://www.iict.pt/cartografiaCV/Assets/Mapas/CDI-1816-1894.pdf

      Je m'arrête là avec les cartes... :-)

      Supprimer
  11. La caldeira est bien là sur la carte de 1894 : c'est en marron clair autour du Pico, en toutes lettres "Cha das Caldeiras".
    Évidemment on ne voit pas le petit pico...

    RépondreSupprimer