2 mars 2014

Volcan Colima: une activité explosive modeste se maintient

Le Colima, près de la côte ouest du Mexique, est le siège d'une activité éruptive semi-continue généralement très modeste. Depuis sa dernière phase éruptive intense, en 2004, qui avait produit une importante coulée visqueuse sur le versant nord, l'édifice a connu des épisodes de très lente croissance d'un dôme dans son cratère sommital. Cette phase d'extrusion a été entrecoupée de phases d'activité explosive qui ont ouvert un cratère dans ce même dôme.

Le volcan de Colima vu sur Google Earth, 2007
Le volcan de Colima en 2007: la coulée de fin 2004 et le dôme de lave de 2007-2011 sont visibles respectivement sur le flanc nord et dans le cratère sommital du volcan.

Le temps est ainsi passé entre phase de construction et phases de destruction de ce dôme avec, visiblement, une activité très réduite entre 2011 et 2013.
En janvier 2013 l'activité explosive redémarre doucement et entame le dôme qui s'était édifié lentement entre 2007 et 2011, mais un nouveau dôme entame simultanément sa croissance. Fin mars 2013 il a commencé à déborder sur les versants sud et ouest.

Tout au long de l'année 2013 et au début de cette année, c'est surtout la présence d'une activité explosive généralement faible à modérée, parfois assez intense, qui est observée. Régulièrment des panaches de cendres sont ainsi rapportés par les médias mexicains et, lorsqu'ils sont assez importants, par le VAAC de Washington.

Explosion vulcanienne sur le volcan de Colima, février 2014
Explosion vulcanienne assez intense au sommet du Fuego de Colima, le 07 février 2014. Image: UnomasUno

Ce fut encore le cas hier, avec un panache de cendres repéré à une altitude d'environ 4500 m (soit une hauteur de quelques centaines de mètres, le sommet du volcan étant déjà à 3850 m d'altitude).
L'événement, même de taille modeste, a été capturé par le satellite GOES.

Panache de cendres sur le volcan de Colima, 01 mars 2014
Panache de cendres sur le volcan de Colima, 01 mars 2014. Images: GOES

En début d'année l'activité avait connu un ralentissement (moins d'explosions) par rapport à l'activité moyenne observée sur 2013. Mais le journal AFMedios indiquait dans un article publié hier que depuis la fin du moins de février l'activité connait une nouvelle tendance à la hausse. Pour le moment il n'y a pas de risque immédiat pour les populations qui vivent juste au pied de l'édifie mais la vigilance reste importante et la communication étroite entre les Etats de Jalisco et Colima (la frontière passe par le sommet).

Sources: VAAC de Washington; GOES; AFMedios, Blog de Robin Campion, UnomasUno

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire