21 juin 2017

Activité en hausse sur Heard Island

Il est toujours très compliqué de savoir ce qu'il se passe sur cette île éloignée de tout. Les images satellites donnent certes des indications, mais leur interprétation dépend aussi de leur qualité, laquelle dépend des condition de récoltes des données qui forment ces images. Et malgré toutes ces limites, des indices suggèrent que l'activité est, un peu, en hausse en ce moment.
La dernière fois qu'Heard Island a montré des signes tangibles d'un pic d'activité, c'était à l'automne 2016. Cette crise s'était calmée courant novembre 2016 et, depuis, le MIROVA n'a détecté que quelques signaux thermiques faibles. Les données du satellite SENTINEL 2 montrent en effet, lorsque la météo le permet (pas souvent) la présence d'une source thermique importante, mais pas toujours présente.
En attendant, ces derniers jours les images des satellites SENTINEL 2 et LANDSAT 8 montrent que la source sommitale du rayonnement est bien présente et aussi importante qu'à l'accoutumée. Toutefois on peut noter sur les images des 18 et 19 juin d'autres choses intéressantes:

- sur l'image du 18 juin (SENTINEL 2) il est clair qu'il y a au nord-ouest du cratère sommital un signal thermique plutôt faible situé dans le prolongement d'une forme quasi-rectiligne et sombre. Cette forme suit la direction de la plus grande pente sur le cône sommital (Mawson Peak). Il me semble que tout correspond ici à la présence d'une petite coulée de lave, longue d'environ 500 m, peut-être produite par le débordement de la colonne de magma qui occupe le cratère sommital (la coulée semble partir du sommet, si l'on regarde la trace sombre.) Sur cette même image on peut noter deux traits sombres, fins, qui partent du sommet et descendent en direction du sud-est. Peut-être s'agit-il de petites coulées de boue.

Situation sur Heard Island le 18 juin 2017. Image: SENTINEL2 - ESA/Copernicus

- sur l'image du 19 juin, le petit signal thermique du flanc ouest n'est plus présent (fin de l'effusion ou diminution de son débit), celui du sommet reste assez fort (colonne de magma toujours haute dans le cratère) et, surtout, les deux traits sombres ont pris de l'ampleur, ce qui semble plutôt cohérent avec le fait qu'il s'agisse de coulées de boue, le dépôt se faisant progressivement, par arrivées successives d'eau de fonte chargée en particules.


Situation sur Heard Island le 19 juin 2017. Image: SENTINEL2 - ESA/Copernicus

L'activité semble donc avoir légèrement évolué ces derniers jours avec la mise en place d'une petite coulée de lave et ce qui ressemble à des coulées boueuses. Cela indique que la colonne de magma est actuellement plutôt haute dans le cratère sommital. Toutefois c'est dans la durée que nous verrons comment cette situation évolue.

Sources: SENTINEL 2 - ESA/Copernicus; LANDSAT 8 -NASA/USGS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire