19 octobre 2016

Un point sur l'activité des volcans Sheveluch et Bromo-Tengger

Bromo-Tengger, Indonésie, 2329 m

L'activité sur le plus célèbre, et l'un des plus touristiques, volcan de Java s'est accentuée progressivement ces derniers jours. Depuis la fin du mois de septembre elle reste supérieure à la normale, ce qui avait conduit au passage en alerte niveau 3 (sur une échelle qui monte jusqu'à 4). Un premier pic d'activité éruptive, explosive et modérée, s'était mis en place au
cours de la première semaine du mois d'octobre, puis s'était calmée dès le 07 du même mois. Les émissions de cendres avaient alors cédé la place à une abondante émission de gaz, dominée par la vapeur d'eau, qui donnait par condensation sa teinte blanche au panache. LA situation est restée en l'état jusqu'au 14 octobre: c'est à cette date que l'on commence à voir de nouveau quelques timides bouffées de cendres. Peut-être cela a-t-il commencé dans la nuit du 13 au 14 octobre, ais je n'ai pas de moyens de savoir avec précisions.

Le panache de gaz riche en eau et dépourvu de cendres, le 08 octobre. Image: PVMBG

Une timide bouffée de cendres dans le panache au soir du 14 octobre. Image: PVMBG

Au cours des jours suivants la webcam a permis de voir que les émissions de cendres, tout en restant plutôt faible, devenaient néanmoins plus fréquentes. Pas de quoi maintenir un panache toutefois, peut-être en raison de la taille des particules, qui semblent grossières (elles retombent rapidement), et de température dans les gaz émis relativement peu élevée et donc peu capables de maintenir les particules en suspension, ce qui donne le résultat ci-dessous à gauche: un panache un peu chiche. Toutefois les images prisent le 17 octobre montrent que cette activité s'accentue depuis cette date, et il suffit pour s'en convaincre de voir la densité du panache de cendres (images au milieu et au dessous). Par ailleurs sur les images prisent de nuit une faible lueur, signe de hautes températures, s'échappe parfois du fond du cratère.

Petites émissions de cendres (et peut-être lapillis) sur le cône actif Bromo le 15 octobre. Image: PVMBG

Émissions de cendres plus soutenue  à partir du 17 octobre. Image: PVMBG

Aujourd'hui les émissions de cendres sont très soutenues, et se produisent au-dessus d'une mer de nuages. Image: PVMBG

Bref, la crise débutée fin septembre n'est pas terminée et il semble qu'un second pic d'activité soit en cours.

Source: PVMBG

Sheveluch, Russie, 3283 m

L'activité n'a fondamentalement pas changé de style: elle reste mixte avec une extrusion, qui continue de former un dôme de lave, et des explosions.

Comme d'habitude, la formation du dôme se détecte d'abords par les phénomènes qui accompagnent sa croissance: avalanches de blocs incessantes et écoulements pyroclastiques, lorsque des fragments de gros volume se détachent.
C'est toujours le versant sud-est qui est le plus affecté par ces phénomènes, mais pour les écoulements pyroclastiques, on peut distinguer deux sources: la zone de l'effondrement du mois de septembre, donc le versant sud-ouest du dôme et une autre, bien moins active, plutôt sur le haut versant ouest-nord-ouest du même dôme. Pour le moment l'activité semble rester globalement stable.




Le niveau d'alerte aviation reste à l'orange.

Sources: IVS et KVERT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire