27 juin 2016

Brèves de volcans: Turrialba et Santamaria/Santiaguito

Turrialba, Costa-Rica, 3340 m

Depuis le 24 juin au soir le volcan a de nouveau été le siège de quelques émissions de cendres, relativement soutenues. Elles se sont produites de manière relativement discontinues, par bouffées, générant des panaches de cendres hauts de 200m au maximum, immédiatement couchés par un vent
fort, attestant d'une vitesse d’éjection à l'évent plutôt faible.


Les cendres ont été emportées sur une grande surface comprise entre le nord-ouest et le sud-ouest du volcan, et quelques unes sont retombées, en faible quantité, sur les communes de San José (la capitale), Heredi et Alajuela. Le LAQAT-UNA (laboratoire de la Chimie de l'Atmosphère) publie quotidiennement les modèles de dispersion des cendres, créés en temps réèl à partir des relevés météorologiques (direction et force du vent notamment), outils très utile pour la prévention et l'anticipation des chutes de cendres, qui permettent aux habitants d'être informés rapidement et donc de pouvoir réagir en conséquence.

Répartition supposée des cendres via un modèle informatique, pour le 26 juin. Image: LAQAT-UNA

Les dernières émissions de cendres décrites par l'OVSICORI-UNA ont eu lieu le 26 juin au matin, entre 06h00 et environ 09h00 (heures locales).

Sources: OVSICORI-UNA;RSN; LAQAT-UNA

Santamaria-Santiaguito, Guatemala, 3772 m

Une nouvelle explosion a eu lien en seconde partie d'après-midi (16h16, heure locale) sur le Caliente. Assez forte, elle a généré un panache qui s'est de nouveau élevé jusqu'à 5000m d'altitude. Toutefois cette explosion, précise le bulletin spécial de l'INSIVUMEH, n'a pas généré d'écoulements pyroclastiques à l'inverse des toutes les fois précédentes.

L'impressionnant panache du 26 juin, vu depuis Quetzaltenango. Image: auteur inconnu, via Xela 100 Noticias
Il semble qu'à nouveau ce soient essentiellement les communes du versant ouest et sud-ouest qui aient subi les chutes de cendres, comme à San Carlos Retalhuleu par exemple, empoussiérée.

Route "encendrée" suite à l'explosion du 26 juin. Image: Mario Adan Tumin

Les niveaux d'alerte n'ont toutefois pas été modifiés.

Sources: INSIVUMEH; CONRED; Mario Adan Tumin

2 commentaires:

  1. Les volcanologues d'Amérique centrale n'ont pas le temps de s'ennuyer sur ce premier semestre 2016 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas. Ca c'est vrai, ça s'enchaine!

      Supprimer