14 novembre 2013

Surtsey : 50 ans aujourd'hui

Voilà 50 pile qu'une éruption sous-marine débutait dans l'archipel des Vestmann (un équivalent nord atlantique du Jebel Zubair pour faire court), au large de la côte sud de l'Islande. Au terme d'un peu plus de 3 ans et demie d'activité éruptive, c'est l'île volcanique dont l'évolution est la plus scrutée du monde, Surtsey, qui est née.
Si je le peux j'essaierais de revenir sur cet événement mais au cas où le temps me manque, je vous renvoie déjà vers le résumé de l'éruption qui a été rédigé par l'ACTIV sur la fiche des Vestmann (Surtsey n'étant que l'un des édifices de l'archipel).

"L'île de Surtsey, du nom de Surtur, géant du feu de la mythologie nordique qui embrasera la Terre le jour du jugement dernier, est née entre le 14 et le 15 novembre 1963. Les premières explosions sous marines observées par un bateau de pêche ont donné leur nom à un type de dynamisme explosif : le dynamisme surtseyen. Des gerbes noires et blanches de roches et de vapeurs en forme de cyprès, caractéristiques de ce dynamisme jaillissent de l'Atlantique à plusieurs dizaines de mètres de hauteur dès le 14 novembre.
Emersion de l'île de Surtsey. Image : NOAA
Puis, rapidement, le panache s'élève à environ 6 kilomètres de hauteur et la lave s'épanche d'une faille de 500 mètres de long donnant des coulées en forme de boules ou coussins, les pillows lava. En deux jours l'île atteint 10 mètres de haut et plus de 130 mètres fin décembre. Un édifice sous marin qui n'atteindra jamais la surface, du nom de Surtla, est à l'origine d'explosions surtseyennes au nord-est de l'île entre le 28 décembre 1963 et le 6 janvier 1964. Fin janvier, alors que l'éruption s'arrête, le cône de tuff fait 180 mètres d'altitude pour une hauteur totale, depuis la base sous marine, de près de 500 mètres. Durant cette période, les panaches les plus hauts sont montés à 13 kilomètres de hauteur !


Les coulées arrivent en mer. Image: Solarfilma/The Surtsey Research Society
Mais début février un nouveau cône se forme au nord ouest puis les phases explosives surtseyennes sont peu à peu remplacées, comme pour le premier cône, par des fontaines de laves. L'éruption dure plus d'un an. Le 24 mai 1965, de grosses explosions forment le cratère sous-marin de Syrtlingur qui émergea à plusieurs reprises avant de disparaître définitivement en octobre 1965. De même l'île de Jolnir apparue directement au sud ouest de l'île de Surtsey apparaîtra et disparaîtra à plusieurs reprises entre décembre 1965 et septembre 1966. Le premier cône reprit son activité du mois d'août 1966 au mois de juin 1967. Toutes ces éruptions se sont produites selon un système de failles orientées nord-est sud-ouest. En trois ans et demi, ce sont 1,2 km3 de lave et de cendres qui ont été émises à Surtsey, formant une île de 2,6 km² de surface. Depuis de nombreuses plantes et des espèces animales ont colonisé cette terre vierge, et l'érosion l'a réduite de plus d'un kilomètre carré.




MàJ
Pour lire un très bon post sur Surtsey, je vous conseil ce qui a été mis en ligne hier par Volcanocafe (anglophone).

Source : ACTIV

1 commentaire: